La maison perdue de l’oncle Ernest

Bienvenue sur la page officielle de la maison perdue ! C’est ici que vous trouverez toutes les informations relatives au jeu et que vous pourrez le télécharger.

──────────────────────────────────────────

PRÉSENTATION  |  GALERIE  |  NOTICE  |  TÉLÉCHARGEMENT  |  SOLUCE

──────────────────────────────────────────

      .German version here

 

Espace texte

Qu’est ce que l’oncle Ernest ?

Pour ceux qui ne le sauraient pas, c’est une série de jeux point and click jeunesse sortie sur PC et Mac à la fin des années 90. Elle proposait une série d’énigmes à résoudre permettant de découvrir de nombreux secrets. Tout se passait dans l’album du personnage loufoque qu’était l’oncle Ernest, on marchait sur ses traces, au gré de ses nombreux voyages. Les jeux ont un peu vieilli depuis, mais la magie reste intacte. Ils tiennent un concept unique que j’ai depuis longtemps envie d’expérimenter.

Voilà ce qu’on pouvait lire sur la première page du livret de la trilogie de l’oncle Ernest :

« Le mystère du monde réside moins dans son exploration que dans sa puissance imaginaire » J.-M.G. Le Clézio.

Pays inconnus, monstres marins, îles au trésor, forêts inaccessibles, ont rempli le monde de notre enfance.

Aujourd’hui la terre a diminué, on la parcourt en quelques heures. Avec les satellites, il ne reste plus de pays inconnus. Le voyage est devenu une industrie.

Pourtant, dans l’imaginaire, les récits d’aventuriers demeurent.

En créant les aventures de l’Oncle Ernest, nous avons tenté de donner à cet imaginaire une expression contemporaine. En les parcourant, nous espérons que les adultes y retrouvent un peu de leur enfance, et que les enfants s’amusent en goûtant au plaisir du voyage et de la découverte.

Eric Viennot, Septembre 2001

La maison perdue

La maison perdue de l’oncle Ernest reprends les codes de cette saga et propose, des années après la sortie des jeux originaux, de redécouvrir leur saveur dans un tout nouvel épisode. Alors échauffez votre cerveau, car vous en aurez besoin pour résoudre les énigmes laissées par l’oncle Ernest dans son album !

Dans cet épisode vous explorerez une étrange maison dans laquelle l’oncle Ernest a vécu. On ne sait pas grand chose de ce lieu, si ce n’est qu’il a été très cher à son cœur. L’endroit renferme un secret d’une grande valeur. A vous de le découvrir. Une étrange voix laissée dans un magnétophone vous guide, tout en tentant de vous raconter une partie de son histoire.

SC ernest 5

 

Une grande liberté d’action

La force de ces jeux est la liberté qu’ils proposent. Vous pouvez naviguer dans l’album comme bon vous semble et passer d’une énigme à une autre sans aucune contrainte. C’est ce qui a fait le succès des jeux originaux, l’exploration non linéaire du livre est vraiment prenante et on se laisse aller à contempler les pages.

 

Les outils à votre disposition

Appareil photo

 

L’appareil photo

Vous permet de photographier tout ce que vous croisez dans l’album. Un papillon ? Une fleur ? Un timbre ? Sortez votre fidèle appareil et capturez l’instant !

 

Radio_00002

 

Le lecteur de cassettes

Lit les enregistrements disséminés dans l’album. Il vous sauvera la mise plus d’une fois !

 

 

Et d’autres à découvrir…

 

Il ne tient plus qu’à vous de dénouer les énigmes de ce tout nouvel album ! Si vous avez des questions ou des remarques, je suis toujours disponible via la page Contact ou par mail à coin.ecureuil@gmail.com.

Un grand merci à Aienkei pour avoir prêté sa voix !

Merci aussi à Jean-Pascal Vielfaure, compositeur des musiques originales de l’oncle Ernest. Vous pouvez retrouver son site ici, où elles sont disponibles. Vielfaure.fr

───────────────────────────────────────────



133 réponses à “La maison perdue de l’oncle Ernest”

  1. benoit beroule dit :

    Alors ce que je vais dire ne sera qu’une redite de tout les autres commentaires mais je m’en fiche car ça doit être dit encore un fois. je viens de terminer le jeu et franchement.. … …j’ai adoré. En plus d’avoir retrouvé la nostalgie de mon enfance je suis impressionné par la qualité d’un jeu en libre accès et codé par une seul personne. Tout y est réussi: énigmes, ambiance sonore, graphisme, interaction, lieux…
    Franchement énorme bravo. Je suis tombé sur ce site un peu par hasard et je compte bien tester les autres jeux que tu nous proposera et je continuerais à te suivre.
    Chapeau l’artiste.

  2. Eliottulio dit :

    Pourriez-vous s’il vous plait en faire une version mac ou une version windows vista ?

    • Fabrice Roisné-Hamelin dit :

      Hélas pour exporter sous mac il faut les modules d’export, et au moins l’accès à une machine mac, et je n’ai pour l’instant aucun des deux :/ Désolé. Je ne peux que vous diriger vers Wine qui permet d’exécuter des .exe sur mac et linux, mais je ne sais pas comment il fonctionnent (ni même s’il fonctionne sur la maison perdue).

  3. Alicia dit :

    jeu super, par contre le jeu du potager et vraiment trop dure ( les fruit vont trop vite).
    Je pense que les enfant s’énerveraient dessus…
    sinon le reste est bien fait.

    un grand bravo !

  4. helenee_8 dit :

    Merci pour ce beau jeu, je ne serai pas originale en disant que j’ai adoré vivre ce moment de nostalgie enfantine ! Alors encore merci et surtout grand bravo pour ce fabuleux travail !!!

  5. Kevin Je-te-dirait-pas dit :

    Je n’ai jamais joué a l’Oncle Ernest mais j’adorerait ce jeu

  6. Fab dit :

    Bravo et merci pour ce jeu qui m’a fait retomber en enfance ! L’esprit de l’oncle Ernest est vraiment là et c’est particulièrement plaisant. Une version plus adulte, plus nostalgique, plus philosophique (?), et c’est super beau. Que demander de plus ?

    Par contre j’ai un peu flippé en écoutant le commentaire dans la cuisine (l’oncle Ernest serait-il devenu alcoolinque? XD ), mais j’ai été vite rassuré.

    Encore bravo et bonne continuation ! De mon côté je vais me remettre aux autres Oncle Ernest même si je les connais par coeur ! 🙂

  7. Matisse dit :

    Merci pour ton travail ! C’était merveilleux de retomber en enfance grâce à ton jeu 🙂 Il convient parfaitement à l’univers de l’oncle Ernest !
    Merci encore et bonne continuation à toi !

  8. héléne dit :

    Bonjour je viens d’installer le jeu, j’adore, je me souviens de ces vieux jeux auquelle je passais des heures.
    J’ai un soucis, les boulettes de papier ne s’ouvre pas chez moi, ainsi que le parchemin. Je suis coincé des le debut au cellier, ainsi qu’au jardin. j’ai juste reussi a debloquer l’attelier

    • Fabrice Roisné-Hamelin dit :

      Salut, en fait le jeu considère que tu ouvre la boulette de papier uniquement si au moment où tu relâche le bouton de ta souris la boulette est exactement au même endroit que quand tu l’a enfoncé. Essaye peut-être de rester appuyé un peu plus longtemps avant de relâcher, en prenant garde à ne pas bouger la boulette. C’est possible que sur ton ordi le jeu soit un peu lourd et ait du mal à tout gérer. Mais si vraiment tu bloques il y a une soluce de dispo 🙂

  9. Chnurf dit :

    Je suis tombé sur ce jeu en cherchant de vieux Oncle Ernest en Abandon ware… Bravo pour avoir réussi à ressusciter ces jeux de mon enfance ! L’esprit, les musiques, les bruitages (!) : tout est là ! Et pourtant l’écriture s’adresse aux plus grands : à nous tous qui avons quitté l’enfance. Le design tout en dessin rend très bien (sacré boulot d’animation !). Mes soluces m’ont pas mal servi (j’avoue tout !) et j’ai rencontré quelques bugs (notamment au lavoir où la grenouille partait en ligne droite dans un coin de l’album au point que le dialogue se déclenchait sans avoir obtenu ledit morceau manquant…)
    Enfin bref, un grand bravo et un grand merci à toi !
    (PS : tu as des astuces pour réussir à jouer aux anciens ? le tout premier est en abandon ware mais il rame comme c\’est pas permis)

    • Fabrice Roisné-Hamelin dit :

      Merci, content que tu ai aimé ^^ C’est très galère de retrouver les anciens jeux :/ Perso je les ait refais grâce aux cd de l’époque. Surtout que niveau compatibilité ils ne tournent plus sur les PC de maintenant donc il faut passer par une machine virtuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!